15 décembre 2006

Fiscalité, Citoyenneté, Johnny Hallyday


C'est désormais une certitude : la vie est injuste. Parmi les inégalités les plus fortes, il en est une qui est rarement soulignée, c'est l'inégalité de traitement des artistes et des politiques devant l'opinion. Tout est permis pour les premiers, comme vient nous le rappeler l'exil de Johnny Hallyday en Suisse dans la charmante bourgade de Gstaad. Selon un sondage réalisé sur le site Internet du Figaro, 63% des Français comprennent la décision du chanteur, rejoints en cela par Nicolas Sarkozy, qui, il est vrai est un de ses amis proches.

Bien entendu, quelques voix se sont fait entendre, de manière timide comme celles de Dominique de Villepin, Jacques Chirac, Bernard Thibaut ou François Hollande, mais ces responsables politiques ont du se montrer très prudents et ajouter systématiquement qu'ils admiraient l'artiste et l'homme. Pendant ce temps, la rock-star faisait montre de toute sa poésie en déclarant à la presse : "J'en ai rien à foutre. Tout simplement, j'en ai marre, comme beaucoup de Français, de payer ce qu'on nous impose comme impôts, puis voilà, j'ai fait mon choix". Les fans apprécieront la finesse du style, les autres comprendront que l'Abbé Pierre a enfin trouvé son successeur pour défendre les plus pauvres contre les prélèvements obligatoires trop importants.

Sur le plan de la citoyenneté, l'attitude du chanteur est inqualifiable, elle devrait provoquer dans l'opinion les mêmes réactions que lorsqu'un homme politique est accusé de détournement de fonds. Mais c'est un fait que les Français sont sans états d'âmes à l'égard de ceux qui ont décidé de servir l'Etat (et qui gagnent nettement moins que s'ils partaient dans le privé) et d'oeuvrer pour le bien commun alors qu'ils sont prêts à trouver toutes les excuses pour les artistes ou sportifs qui gagnent des fortunes et qui s'expatrient pour ne pas payer d'impôts. De surcroît, ces "stars" poussent l'indécence encore plus loin en allant jouer les donneurs de leçons chez Ardisson ou les bons samaritains aux Enfoirés. La première des générosités, c'est celle qui consiste à payer ses impôts pour financer des écoles, des routes ou les aides sociales, le reste ne sert qu'à se donner bonne conscience à peu de frais.

Certains rejettent cette vision "morale" et citoyenne et soutiennent que cette expatriation est le signe que notre système fiscal est mauvais. Mais que faut-il faire ? Aligner nos taux d'imposition sur ceux qui ont cours en Suisse ? L'Europe est-elle condamnée à se livrer une concurrence fiscale qui met à mal tous les systèmes de protection sociale ? Je suis néanmoins d'accord pour remettre le problème de l'ISF sur la table : la première qualité d'un impôt n'est pas d'être idéologiquement pertinent mais d'être efficace. Ainsi, je propose de maintenir l'ISF en l'état mais de permettre des exonérations totales si l'argent de ces riches contribuables est investi là où l'Etat le juge pertinent, comme dans les Business Angels qui viennent soutenir les PME à fort potentiel de croissance. Une fois de plus, soyons pragmatiques.

Ne soyons donc pas arc-boutés sur des positions idéologiques, mais sachons également être inflexibles sur certaines questions qui relèvent avant tout de la morale. Une chose est sûre : il faut désormais boycotter Johnny Hallyday si l'on s'estime citoyen ou tout simplement mélomane...

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Les incantations au civisme sont trés belles mais encore faut-il (1)qu' en plus d' être efficace, l' impôt soit juste et non spoliateur et (2) que la conviction que les deniers publics sont bien utilisés soit installée chez ceux qui le paient.
Du pain sur la planche pour les censeurs, non ?

Anonymous Erick

VLR a dit…

Je ne nie pas à Johnny Hallyday le droit de partir en Suisse pour ne plus payer d'impôts, je dis juste qu'il doit être jugé comme tel. On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre : payer moins d'impôts et sauver sa conscience, qu'il assume son individualisme !

Pour le reste j'ai déjà dit qu'une réforme (voire une suppression) de l'ISF ne me choquerait pas, il faudrait juste recréer une tranche d'impôt sur le revenu.

Jacques a dit…

Un certain nombre de sportifs et d'artistes avaient deja precede notre Johnny national (???) dans cette demarche : echapper a l'impot par la fuite a l'etranger. Peu de voix s'etaient alors elevees pour protester.
Personnellement je me moque que Monsieur Smet se montre mauvais citoyen, mais que des hommes politiques, soi-disant (je n'ecris pas "pretendument") responsables et briguant les plus hautes fonctions, defendent cette attitude, me parait intolerable, inacceptable... et dangereux. Comment esperer qu'une certaine justice sociale puisse voir le jour avec de tels hommes ?

Anonyme a dit…

Ce n'est pas à l'Etat de décider là où il lui semble pertinent d'investir l'argent épargné par ceux qui sont économes, travailleurs et bon gestionnaires. Ils sont bien assez grands pour savoir ce qu'ils doivent faire de leur argent, voire même partir quand ils le jugent nécessaire. L'Etat doit faire sa cure d'austérité, devenir moins impécunieux, moins spoliateur et il aura des surplus en lieu et place des déficits... et des 2000 milliards de dettes !

Nicolas a dit…

Cet article devrait grandement vous intéresser...

http://ecotez.free.fr/article.php3?id_article=159

Bien à vous.

Anonyme a dit…

"vous dites "Sur le plan de la citoyenneté, l'attitude du chanteur est inqualifiable, elle devrait provoquer dans l'opinion les mêmes réactions que lorsqu'un homme politique est accusé de détournement de fonds."

Loin d'être un "fan" et même plutôt l'inverse d'ailleurs, mais qui ètes vous donc pour vous autoriser à juger de la ctoyenneté de tel ou telle !
Au regards du niveau inqualifiable d'impots et taxes divers et variées qui vous tombent dessus dés que votre travail, talent dynamisme.....vous permet de gagner de l'argent il est evident que le la question de la sauvegarde de la majorité de votre patrimoine se pose ! De plus je pense que le montant des impôts payés par le King franchouillard depuis des années devrait vous aider à un peu moins de haine.

paz a dit…

toutes les grandes entreprises du monde et française bien sur delocalisent pour diminuer leur cout,donc pour ramasser plus de ble,donc je ne vois la aucune attitude inqualifiable ou pas citoyen et je ne sais quoi encore de la part de jhonny.son attitude est completement "humain".
paz

Anonyme a dit…

Avec l'ISF , qu'on le veuille ou non , les très , très riches , sont partis depuis longtemps . Les très riches sont bientôt tous partis . Les riches sont en train de le faire . Qu'ils soient artistes , sportifs , chefs d'entreprises , transmetteurs d'entreprises , jeunes diplômés . Et supprimer l'ISF ne suffira pas à les faire parvenir . Il y a aussi beaucoup d'autres avantages (fiscalité , plus-values , successions , transmissions d'entreprises , revenus fonciers). J'habite dans la métropole lilloise : ils sont tous partis en Belgique , très proche . Les belges les appellent les SDF (sans difficultés financières) . Une famille quitte le territoire national tous les jours , en moyenne . Cela ne s'arrètera que quand l'Europe aura harmonisé la fiscalité , les prélèvements sociaux . D'ici là les classes moyennes se paupériseront davantage et les pauvres seront de plus en plus pauvres .
patrick

Marvin Flynn a dit…

Salut à tous !

La Révolution en Charentaises propose à ceux qui sont scandalisés par sa conduite de venir signer une pétition appelant au boycott de Johnny Hallyday ! Purement et simplement !

Bonne lecture et signez nombreux !

Anonyme a dit…

le meilleur moyen pour que ces vedettes paye moins d'impots
ne serait-ce pas de ne plus acheter leur cd dvd ou d'aller voir leur spectacle
ils reviendront vite vers la gauche
ces girouettes
car je pense pas que bcp d'electeur de sarkozy ecoute doc gyneco
alors si tous les electeurs de gauche boycotte celui ci il n'aurait plus rien a craindre du fisc car rien a declaré